Jeunes en mer

“Passer un cap pour se forger un horizon prometteur”

Jeunes en mer est le programme socio-éducatif phare mené conjointement par la fondation Pacifique et l’association Pacifique. Organisations à but non-lucratif créées à Genève respectivement en 2007 et en 2002, toutes deux ont noué un partenariat privilégié dans le cadre de leurs actions communes en faveur des questions sociales et de préservation de l’environnement marin.

Ce programme sans équivalent dans le canton de Genève et au-delà en Romandie consiste à accueillir chaque année à bord du voilier Fleur de Passion – un ketch de 33 mètres entièrement restauré par Pacifique de 2003 à 2009 – une cinquantaine de jeunes issus des différents partenariats associatifs ou institutionnels noués par l’association, en particulier dans le domaine de la réinsertion.

Que ce soit par groupes de 6-8, par 2-3 ou individuellement, que ce soit pour une semaine, un mois ou plusieurs, ces jeunes embarquent comme équipiers à part entière à bord d’un voilier dédié au « travailler ensemble » dans le but d’éprouver les exigences de la vie à bord, mais aussi et surtout d’aller ainsi à la découverte du grand large, des autres et d’eux-mêmes.

Pour ceux d’entre-eux qui connaissent un parcours de vie chahuté, l’objectif est de passer un cap pour se forger un horizon prometteur, et prendre ainsi un nouveau départ une fois de retour à terre.

“Embarquer comme équipier à part entière,
éprouver les exigences de la vie à bord”

Des apprentissages variés

Sous la responsabilité d’un équipage professionnel composé d’un skipper, chef de bord, de son second et d’un chef mécanicien, et encadrés selon les circonstances par un marin-éducateur ou par leur(s) accompagnateur(s), les équipiers participent à ou font l’apprentissage de :

la manoeuvre (appareillage et accostage, maniement des voiles et des cordages)

la navigation (lecture des cartes marines, familiarisation avec les instruments de bord, initiation à la météo, tenue du livre de bord)

la conduite du voilier (barrer, maintenir un cap)

l’entretien léger (peinture, nettoyage)

Assurer son quart

Selon leurs capacités, ils participent aux quarts par petites équipes placées sous l’autorité d’un chef de quart compétent, de jour comme de nuit.

Les équipiers participent également aux différentes tâches inhérentes à la vie à bord, telles que l’entretien des parties communes, l’avitaillement et la cuisine.

Réaffirmer son équilibre personnel

Ce séjour de rupture doit permettre à ces jeunes de valoriser des compétences peu ou mal exprimées dans leur milieu de vie habituel et d’affirmer leur équilibre personnel et social en se frottant aux valeurs essentielles d’une vie simple faite de routines quotidiennes nécessaires à la bonne marche du bateau et au bon fonctionnement de la vie à bord. Ils doivent ainsi avoir l’occasion de progresser dans la confiance en eux-mêmes par leur implication dans une expérience extraordinaire avec les prises de responsabilité que cela implique.